Nouvelle-Zélande – Le début

C’est après un mois de voyage que nous sommes finalement arrivés en Nouvelle-Zélande.
Nous avions tellement à préparer concernant nos voyages à Bali et en Australie que nous n’avions pas vraiment prévu notre arrivée au pays des Kiwis.
Il a donc fallu réserver en last-minute nos premières nuits à Auckland et c’est en cherchant le moins cher que nous avons trouvé sur le site d’Hostelworld, le « Fat Cat Travellers Community » , une auberge « hippie » un peu décentrée. Le terme « hippie » a régulièrement été utilisé dans ce blog, mais il n’aura jamais été aussi approprié que pour caractériser cette auberge.

FatCatBLOG2

La communauté est végétalienne et vie selon le mantra : réduire, réutiliser et recycler.
Par conséquent, tous les meubles et décorations sont de vieilles récups. Ils ont aménagé de vieilles roulottes en chambres, ont fait construire une douche solaire (ils étaient occupés à en construire une seconde lors de notre séjour), un bain chauffé extérieur (une baignoire récupérée sous laquelle ils allument un feu pour chauffer l’eau), une balançoire accrochée à un arbre, …

FatCatBLOG1

Uniquement entretenue et tenue par des Wooffers, il n’y a ni réception, ni clés. Les gens sont gentils, des activités sont proposées (yoga, jonglage, …), le petit déjeuner et le souper (végétaliens tous les deux) sont inclus dans le prix du séjour et le wifi est gratuit.

Cette auberge était donc une réelle aubaine, nous avions besoin de quelques jours pour nous poser et pour trouver un van.

Nous recherchions un van dit ‘self-contained’ (complètement autonome et dans lequel il y a une toilette) avec une cuisine intérieure qui nous permettrait de ne pas devoir sortir en plein hiver pour faire à manger et avec un lit facile à faire et qu’on n’aurait pas à replier tous les jours.
Nous avons très rapidement trouvé notre van. J’avais repéré une annonce quelques semaines plus tôt et nous devions le visiter le lendemain de notre arrivée dans le pays.

 

vanBLOG2

Véritable coup de cœur, il répondait à tous nos critères. C’est pourquoi, nous avons presque immédiatement fait une offre au vendeur.
Le véhicule ne datant pas d’hier, nous sommes d’abord allés au garage avec le vendeur pour vérifier que le moteur et toutes les pièces tenaient encore la route.
Une fois rassurés, nous avons conclu la vente et sommes repartis au volant de notre nouveau van. Ravis, nous étions enfin libre de pouvoir commencer notre fameux road trip.

vanBLOG3

vanBLOG4

Nous sommes toujours à la recherche du petit nom idéal pour notre nouvelle maison ambulante.
Aidez-nous à rebaptiser notre « bébé rouillé », on compte sur vous pour nous aider à trouver la perle rare. Alors à vos claviers, amusez-vous, amusez-nous.
Les meilleures propositions seront listées dans un prochain article et vous pourrez voter pour votre préféré.

Quelques jours plus tard, nous étions invités à souper chez Gillian & Peter.
J’avais rencontré cet adorable couple Kiwi il y a 8 ans lors de mon premier voyage en Nouvelle-Zélande.

Après avoir passé une très agréable soirée en leur compagnie, ils nous ont invité à venir prendre le petit-déjeuner avec eux le lendemain matin et nous ont offert de rester autant de temps qu’on le voulait. Gillian & Peter sont des parents d’accueil et s’occupent régulièrement d’étudiants étrangers. Lors de notre visite, ils accueillaient deux étudiants mais nous ont tout de même proposé de garer notre van dans leur allée de garage et de dormir là.

Gillian et Peter sont la gentillesse incarnée et nous ont appris un tas de choses à propos de leur pays et de sa culture. C’était un réel bonheur de passer ces quelques jours avec eux. Cela nous a également permis d’achever toute la paperasse administrative nécessaire au reste de notre voyage et de faire un peu de shopping avant de démarrer notre road trip.

vanBLOG1